Le fond de l'affaire


 

MAINTENANT!

Comité invisible, La Fabrique Editions, 2017, 155 p.

Voici un petit livre souvent excessif, parfois jusqu'à la caricature, parfois même délirant mais qui braque souvent le projecteur là où nous n'avons, justement, pas envie de regarder… Donc, il dérange et donne matière à réflexion. En voici quelques extraits.

Pourquoi les migrants ?
Comprendre les flux de population
sous la direction d'Eric Fottorino
Ed. Le 1 – Philippe Rey, collection « Les Indispensables », 2016

Ce livre rassemble sous la direction d'Eric Fottorino des textes émanant de personnes de disciplines aussi variées que l'humanitaire, l'histoire, le journalisme, la démographie, les sciences politiques, l'anthropologie, la géographie, et des écrivains comme Tahar Ben Jelloun et Laurent Gaudé. Voilà une autre manière d'aborder la question qui fait voler en éclats bien des idées reçues, et acceptées par confort.
C'est un texte de Laurent Gaudé qui ouvre l'ouvrage. Ce texte correspond bien à l'esprit du livre : tout simplement humain.
En voici l'essentiel.

La Justice dans le trente-sixième dessous.

Dans un article paru en mars 2016, Manuella Cadelli, présidente de l'Association des magistrats, dénonçait les entraves portées au bon fonctionnement de la Justice. Ce n'est pas sans raison. Jugez plutôt.

Une vidéo montre comment les garde-côtes libyens financés par l'UE maltraitent les migrants qu'ils sont censés secourir

En février 2017 un accord concernant les migrants en Méditerranée a été passé entre l'Italie et la Libye. Selon cet accord, les garde-côtes libyens sont formés et financés, via des subventions européennes, pour intercepter les bateaux de migrants afin de les sauver de la noyade.

Green Boots: compétition, rentabilité, solidarité?

Trouvé sur Wikipédia:
“Green Boots est le surnom en anglais donné au cadavre non identifié d'un alpiniste devenu un repère visuel pour les expéditions s'attaquant à l'ascension du mont Everest par la voie d'accès Nord. Toutes les expéditions en provenance du versant tibétain passent en effet près du petit abri rocheux sous lequel il repose, à près de 8 460 mètres d'altitude. […]

Gilets jaunes : fraternité

Le Monde publie une longue enquête de Florence Aubenas sur le mouvement des gilets jaunes en France. Elle était l'invitée du 7-9 de France Inter ce matin. Un autre éclairage. Remarquable.

Les gilets jaunes : pourquoi maintenant ?

Macron a pris une série de mesures d’allègements fiscaux qui profitent uniquement aux plus riches : suppression de l’impôt sur la fortune, baisse de l’impôt sur les revenus du capital. Mais il a bien fallu trouver des compensations budgétaires.

Pacte sur les migrations de l'ONU: info et intox

Une fois n'est pas coutume, voici le texte intégral du commentaire de P. Haski sur France Inter.

"Déferlante d’intox autour du Pacte sur les migrations de l’ONU

Les réseaux sociaux s'affolent autour de la signature prévue lundi du Pacte sur les Migrations des Nations Unies, lundi à Marrakech. Emmanuel Macron est accusé de "vendre" la France et les gilets jaunes sont encouragés à le renverser avant lundi pour l'en empêcher. Sauf que tout ça est faux.

Big Brother fait des petits.

En mars 2016, le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (NV-A), avait annoncé son souhait d'enregistrer les empreintes digitales sur les cartes d'identité.

2018 11 12 Lectrr vingerafdruk sur la tombe: "Tombe du soldat inconnu"

"Nous ne serions pas ici aujourd'hui...

...si nous avions eu une empreinte digitale sur la carte d'identité."

Théâtre Le Public, lettre aux spectateurs

Voici la lettre envoyée par le théâtre Le Public à ses spectateurs concernant le budget de la culture

Chères et chers,

Je vous écris pour vous résumer la situation suite à ma Carte blanche parue dans Le Soir le 30 décembre 2016 et à la Manifestation contre le Budget 2017 des Arts de la scène du 16 janvier 2017.

Combattre les fake news en période électorale

Le gouvernement français souhaite légiférer contre les fake news en période électorale.

Invité ce vendredi matin, 5 janvier 2018, dans le 7/9 de France Inter, le secrétaire d’État français chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, expliquait qu'il avait lancé une réflexion sur les possibilités de légiférer contre la propagation de fake news en période électorale. L'exemple le plus connu de perversion du processus démocratique, l'intervention russe dans la dernière élection présidentielle américiane via les réseaux sociaux, sert de toile de fond à cette réflexion.

Helpdesk

Maxime

Vieillir, c'est gagner en caractère ce que l'on perd en grâce.

M.Déon