CLOSE, Philippe - PS

Action politique

Transparence
Comme échevin, il s'est opposé à la retransmission par web-cam des débats au conseil communal (1).
Devenu bourgmestre après le scandale du Samusocial, il a promis un cadastre des mandats. Promesse tenue (2). Enfin, presque car il y manque, par exemple, la scrl « Intercommunale de crémation ». On y trouve bien l'asbl «  Les Amis du Crématorium bruxellois » (ça ne s'invente pas!), mais pas la scrl. Au début des années 2000, la scrl était réputée pour offrir les mandats les plus juteux.
En août 2018, il a accordé un subside complémentaire de 1,8 Mio€ à Renobru, une des multiples asbl de la Ville sans donner la moindre information financière sur cette asbl qui fut gérée par le tandem Mayeur-Peraïta. (3)

COOMANS DE BRACHENE, Geoffroy - MR

Action politique

Urbanisme
Bien qu'il soit échevin de l'urbanisme, il n'a rien trouvé à redire au projet NEO (voir « Néo: double Docks au Heysel ») qu'il gère consciencieusement en veillant à ne pas exprimer d'avis sur le sujet. Ainsi, il était absent aux deux réunions de la commission de concertation de l'urbanisme consacrées à l'étude d'incidence et au certificat d'environnement du projet.
Sans doute est-il plus préoccupé par le respect de la législation urbanistique qui interdit, par exemple, les antennes paraboliques visibles de la rue.

COURTOIS, Alain - MR

Action politique

Après avoir déclaré qu'il se retirait de la politique, il se représente aux élections communales prochaines avec l'ambition de devenir bourgmestre, avec la lutte contre l'insécurité comme priorité (1). Il est peu loquace sur son bilan. Et pour cause !

DE BAETS, Bianca – cd&v

 

Action politique

En tant que conseillère communale, on ne peut pas dire qu'elle ait développé une intense activité. Elle était présente au conseil communal un peu plus de la moitié du temps. Elle s'est surtout préoccupée de l'aménagement du territoire, mais pas toujours dans le bon sens : elle fut un soutien indéfectible au projet NEO.

Destexhe (MR) boycotte Toblerone

Alain Destexhe a décidé de boycotter la marque Toblerone, propriété de la multinationale américaine Mondelez. Motif ? Tobleronne a sollicité et obtenu en avril 2018 la certification halal. On peut se demander pourquoi il n'a pas réagi de la même manière lorsque Danone et Nestlé ont obtenu la même certification. Selon La Libre, cette certification ouvre la porte de l'industrie halal qui représente des centaines de milliards d'euros… Nombreuses sont les entreprises, grandes ou petites, de l'industrie alimentaire ou pharmaceutique qui pratiquent de même. Finalement, dixit La Libre, « cette logique répond plus au libéralisme qu'à l'islamisme ». (source : LLB 26/12/2018, p8)
Cela rappelle la remarque de Lénine : « les capitalistes nous vendront la corde pour les pendre ». A ceci près que, s'ils lui ont bien vendu la corde, ce n'est pas eux qu'on a pendu...

 

DHONDT, Bart - GROEN

Action politique

La principale préoccupation de Bart DHONDT est clairement la mobilité, en général et des cyclistes en particulier. Il apporte également des suggestions intéressantes quant à l'utilisation du réseau ferré de la SNCB à l'intérieur de la région.
Mais il est aussi soucieux d'urbanisme et de bonne gouvernance. Peu de ses interventions portent sur des problèmes hyper-locaux ; il envisage plutôt la problématique au niveau de la commune ou d'un quartier.

HARICHE, Faouzia - PS

Action politique
En tant qu'échevine de la Petite Enfance, elle a connu, fin 2017, une fronde des puéricultrices. Soutenues par les parents qui ont remis une pétition à l'échevine, les puéricultrices de la crèche « Les Petits Pas », lasses de n'avoir aucune réponse à leurs appels, se sont mises en grève pour dénoncer le manque de personnel (seulement 69 % du cadre rempli) (1). Du jamais vu !

JELLAB, Zoubida - ECOLO

Action politique

Son principal centre d'intérêt est l'école et tout ce qui tourne autour, du chauffage au plumier en passant par la qualité de l'enseignement et les élèves.
Elle est aussi sensible aux problèmes, petits ou grands, auxquels sont confrontés les habitants et dont elle se fait volontiers le relais.
Elle peut aussi se mobiliser pour les droits politiques ou les Droits de l'Homme .

MAINGAIN, Fabian - DéFI

Action politique
On ne pourra pas reprocher à Fabian Maingain de ne pas jouer son rôle de conseiller communal, attentif à ce qui se passe dans sa commune et à l'action des échevins. Aucun domaine ne lui échappe, du plus local – les conséquence pour une famille de la déclaration d'insalubrité de leur logement – au plus général – une motion relative aux mesures restrictives frappant les chômeurs – en passant par les grands projets comme l'Eurostadium ou NEO. Et ne croyez pas qu'il se contente de n'importe quelle réponse.

NAGY, Marie - DéFI

Action politique

Marie Nagy a quitté ECOLO pour rejoindre Défi en cours de législature.
Elle a été particulièrement attentive aux développements des projets Eurostadium et NEO, ainsi que les conséquence de la « piétonisation » des boulevards du centre.

WAUTERS, Didier - CdH

Action politique

Une indéniable activité caractérise D. Wauters au conseil communal : deux propositions de motion et une quarantaine de questions. Mises à part les motions (TTIP et CETA), les questions portent généralement sur des problèmes très locaux. D. Wauters se fait ainsi le relais des préoccupations de ses voisins auprès du Collège.

Helpdesk

Maxime

Il vaut mieux ne rien faire que faire sans cesse des riens.