CLOSE, Philippe - PS

Action politique

Transparence
Comme échevin, il s'est opposé à la retransmission par web-cam des débats au conseil communal (1).
Devenu bourgmestre après le scandale du Samusocial, il a promis un cadastre des mandats. Promesse tenue (2). Enfin, presque car il y manque, par exemple, la scrl « Intercommunale de crémation ». On y trouve bien l'asbl «  Les Amis du Crématorium bruxellois » (ça ne s'invente pas!), mais pas la scrl. Au début des années 2000, la scrl était réputée pour offrir les mandats les plus juteux.
En août 2018, il a accordé un subside complémentaire de 1,8 Mio€ à Renobru, une des multiples asbl de la Ville sans donner la moindre information financière sur cette asbl qui fut gérée par le tandem Mayeur-Peraïta. (3)

COOMANS DE BRACHENE, Geoffroy - MR

Action politique

Urbanisme
Bien qu'il soit échevin de l'urbanisme, il n'a rien trouvé à redire au projet NEO (voir « Néo: double Docks au Heysel ») qu'il gère consciencieusement en veillant à ne pas exprimer d'avis sur le sujet. Ainsi, il était absent aux deux réunions de la commission de concertation de l'urbanisme consacrées à l'étude d'incidence et au certificat d'environnement du projet.
Sans doute est-il plus préoccupé par le respect de la législation urbanistique qui interdit, par exemple, les antennes paraboliques visibles de la rue.

COURTOIS, Alain - MR

Action politique

Après avoir déclaré qu'il se retirait de la politique, il se représente aux élections communales prochaines avec l'ambition de devenir bourgmestre, avec la lutte contre l'insécurité comme priorité (1). Il est peu loquace sur son bilan. Et pour cause !

DE BAETS, Bianca – cd&v

 

Action politique

En tant que conseillère communale, on ne peut pas dire qu'elle ait développé une intense activité. Elle était présente au conseil communal un peu plus de la moitié du temps. Elle s'est surtout préoccupée de l'aménagement du territoire, mais pas toujours dans le bon sens : elle fut un soutien indéfectible au projet NEO.

Destexhe (MR) boycotte Toblerone

Alain Destexhe a décidé de boycotter la marque Toblerone, propriété de la multinationale américaine Mondelez. Motif ? Tobleronne a sollicité et obtenu en avril 2018 la certification halal. On peut se demander pourquoi il n'a pas réagi de la même manière lorsque Danone et Nestlé ont obtenu la même certification. Selon La Libre, cette certification ouvre la porte de l'industrie halal qui représente des centaines de milliards d'euros… Nombreuses sont les entreprises, grandes ou petites, de l'industrie alimentaire ou pharmaceutique qui pratiquent de même. Finalement, dixit La Libre, « cette logique répond plus au libéralisme qu'à l'islamisme ». (source : LLB 26/12/2018, p8)
Cela rappelle la remarque de Lénine : « les capitalistes nous vendront la corde pour les pendre ». A ceci près que, s'ils lui ont bien vendu la corde, ce n'est pas eux qu'on a pendu...

 

DHONDT, Bart - GROEN

Action politique

La principale préoccupation de Bart DHONDT est clairement la mobilité, en général et des cyclistes en particulier. Il apporte également des suggestions intéressantes quant à l'utilisation du réseau ferré de la SNCB à l'intérieur de la région.
Mais il est aussi soucieux d'urbanisme et de bonne gouvernance. Peu de ses interventions portent sur des problèmes hyper-locaux ; il envisage plutôt la problématique au niveau de la commune ou d'un quartier.

HARICHE, Faouzia - PS

Action politique
En tant qu'échevine de la Petite Enfance, elle a connu, fin 2017, une fronde des puéricultrices. Soutenues par les parents qui ont remis une pétition à l'échevine, les puéricultrices de la crèche « Les Petits Pas », lasses de n'avoir aucune réponse à leurs appels, se sont mises en grève pour dénoncer le manque de personnel (seulement 69 % du cadre rempli) (1). Du jamais vu !

JELLAB, Zoubida - ECOLO

Action politique

Son principal centre d'intérêt est l'école et tout ce qui tourne autour, du chauffage au plumier en passant par la qualité de l'enseignement et les élèves.
Elle est aussi sensible aux problèmes, petits ou grands, auxquels sont confrontés les habitants et dont elle se fait volontiers le relais.
Elle peut aussi se mobiliser pour les droits politiques ou les Droits de l'Homme .

L'Open Vld plaide pour la limitation des allocations dans le temps
[…]
Gwendolyn Rutten entend toutefois inscrire, dans le programme de l'Open Vld, "une vraie limitation dans le temps des allocations de chômage".

"Les conditions sont réunies", grâce aux emplois créés et au nombre record d'emplois vacants, a-t-elle justifié.

Concrètement, les libéraux flamands plaident, dans une première phase, pour une hausse des allocations suivie d'une baisse plus rapide, leur octroi devant quoi qu'il en soit être limité à 3 ou 4 ans. Ensuite, un accompagnement individuel doit être assuré par les CPAS. Enfin, la différence entre le travail et le chômage doit être plus importante. Pour l'Open Vld, il est en effet inconcevable qu'on gagne à peine plus en travaillant qu'en ne travaillant pas.

source : RTBF – BELGA - 21-01-2019

L'OpenVLD plaide pour une augmentation des salaires, surtout des bas salaires ? En voilà une bonne nouvelle ! Ou bien j'ai rien compris ?

Le rédacteur en chef de Joods Actueel sur la liste N-VA pour le fédéral à Anvers
Le rédacteur en chef du magazine Joods Actueel, Michael Freilich, quitte son poste avec effet immédiat pour occuper la 5e place de la liste N-VA anversoise à la Chambre, a-t-il indiqué lundi au cours d'une conférence de presse à Anvers.
[...] Michael Freilich vient d'un milieu flamingant. Son grand-père Louis Davids, fondateur de l'ancêtre de Joods Actueel, a toujours mis l'accent sur l'importance d'apprendre le néerlandais dans la communauté juive.
La polémique sur le pacte des Nations unies sur les migrations, qui a entraîné la chute du gouvernement fédéral à la suite du refus de la N-VA de soutenir ce texte, a été décisive, a affirmé M. Freilich.
"Je plaide pour une migration contrôlée sur le modèle canadien, et j'ai peur qu'avec (le président du PS) Elio Di Rupo comme Premier ministre, les portes soient à nouveau ouvertes". Le candidat veut également se consacrer à la menace terroriste actuelle, "car ce n'est pas normal que des soldats soient toujours nécessaires devant nos écoles".
Le candidat se revendique des valeurs des Lumières, "en respect avec les traditions judéo-chrétiennes". Listant les points communs qu'il partage avec son parti, M. Freilich a également évoqué sa volonté de voir le confédéralisme s'imposer. "Si l'on regarde comment fonctionne le pays actuellement, on constate qu'il s'agit de deux communautés évoluant tout à fait séparées l'une de l'autre. Comme les communautés juives de Bruxelles ou Anvers qui n'ont pratiquement aucun contact entre elles."
[...]
source : RTBF – BELGA - 21-01-2019

Ainsi donc, pour Belga et la RTBF, considérer important d'apprendre le flamand quand on habite en Flandre (Anvers) c'est être flamingant.
Ainsi donc, quand M. Freilich parle de migration, il pense immédiatement à terrorisme. A moins que ce soit encore un raccourci saisissant de la RTBF ou de Belga ? Le flash d'information de 14h sur Klara ce 21 janvier ne permet pas de trancher.

MAINGAIN, Fabian - DéFI

Action politique
On ne pourra pas reprocher à Fabian Maingain de ne pas jouer son rôle de conseiller communal, attentif à ce qui se passe dans sa commune et à l'action des échevins. Aucun domaine ne lui échappe, du plus local – les conséquence pour une famille de la déclaration d'insalubrité de leur logement – au plus général – une motion relative aux mesures restrictives frappant les chômeurs – en passant par les grands projets comme l'Eurostadium ou NEO. Et ne croyez pas qu'il se contente de n'importe quelle réponse.

Helpdesk

Maxime

Un optimiste est celui qui plante deux glands puis va s'acheter un hamac

Un p'tit plus

Manuel Valls en manif à Madrid (France Inter, Charline Vanhoenacker, 11/02/2019)

Lire la suite...