Le fond de l'affaire


 

Une autre image du conflit syrien
Samedi 25 novembre dernier, l'émission « secrets d'info » de France Inter a consacré son numéro au conflit syrien et aux petits arrangements occidentaux avec la morale. On aurait bien aimé entendre cette enquête sur la RTBF. Voici le texte publié sur le site de FI mais écoutez également l'émission : d'autres informations y sont données comme la confirmation du transport par Erdogan du pétrole de Daesh vers les raffineries du pourtour méditerranéen.

 Immigration : le grand n'importe quoi !

En juin dernier, Amnesty a publié en Belgique un petit fascicule « 10 préjugés sur l'immigration : arrêtons de croire n'importe quoi ! ». Lecture hautement conseillée. En voici quelques éléments.

Attentats : on aimerait comprendre.
Madrid, Paris, Nice, Londres, Bruxelles, Berlin, Barcelone … A chaque fois, le traitement des attentats par nos médias met plutôt l'accent sur l'émotion, la dramatisation, pourtant bien inutile, et rarement, pour ne pas dire jamais, sur ces réflexions, analyses ou questions  qui pourraient nous aider à comprendre, et donc à avoir la bonne réaction politique. Et pourtant, au-delà de la légitime émotion que peuvent susciter ces attentats, une réflexion s'impose pour tenter de comprendre les mécanismes qui ont conduit à ces événements dramatiques car on aimerait comprendre ce qui se cache derrière les apparences.

Les principales mesures du nouveau président français

Alternatives économiques a publié dans son dernier numéro une synthèse en 20 mesures de la politique économique que compte mettre en œuvre le nouveau président français. En voici l'essentiel.

Le clan Erdogan, pétrole et terrorisme

Médiapart a publié le 21 mai dernier un article très intéressant sur le régime Erdogan en Turquie. Cet article de Rosa Borlin est intitulé « Argent du pétrole, énergie et médias : le gendre d'Erdogan est une clé du régime. ». Il dévoile les dessous pas très propres du régime.

LafargeHolcim empêtré dans le financement de groupes armés en Syrie, dont Daesh

Le géant franco-suisse des matériaux de construction et cimentier LafargeHolcim a reconnu avoir financé l’État islamique en 2013 et 2014 pour maintenir en activité sa cimenterie à Jalabiya, à 150 kilomètres au nord-est d'Alep.

Colonisation israélienne financée par des banques françaises

La Ligue des Droits de l'Homme dénonce les participations financières de BNP Paribas, AXXA, Crédit agricole, Société générale et BPCE dans des banques et entreprises israéliennes actives dans la création et le maintien de colonies israéliennes en Cis-Jordanie et à Jérusalem-Est. Cette colonisation, condamnée par l'ONU et la plus grande partie de la communauté internationale, est illégale.
source : http://www.rtbf.be/info/monde/detail_quatre-banques-francaises-et-l-assureur-axa-financent-la-colonisation-israelienne?id=9566924 Publié le mercredi 20 mars 2017

Le nazi de Damas

C'est sous ce titre que la revue XXI consacre un long article à Aloïs Brunner. Celui-ci fut commandant du camp de Drancy, bras droit d'Eichmann, et s'est vanté un jour d'avoir éliminé plusieurs dizaines de milliers de personnes. Il a fui l'Allemagne en 1953 et s'est réfugié en Egypte puis en Syrie où il a ouvert une société de commerce d'armes.

Histoire du Moyen-Orient

HistoireduMoyen Orient
De l'Antiquité à nos jours

Georges Corm – La Découverte - Poche, 2007. 191 pages

Quand l'histoire éclaire l'actualité. Si vous souhaitez commencer à comprendre ce qui se passe au Moyen-Orient, ce livre vous y aidera certainement.
Cette région, berceau de notre civilisation, a été pendant des siècles un foyer culturel et économique important : carrefour des cultures, carrefour des routes commerciales vers l'Inde et la Chine. Puis elle est entrée dans une lente décadence jusqu'à la fin de l'empire ottoman et, depuis, suite aux interventions européennes d'abord, américaines ensuite, elle n'a plus connu que les conflits.

Helpdesk

Maxime

Les hommes sont par nature absurdes et pitoyables, mais si l'expérience vous rend un jour indulgent, vous verrez qu'ils vous donneront davantage matière à rire qu'à pleurer.

S. Maugham, Les Quatre Hollandais

Un p'tit plus