Le fond de l'affaire


 

Une économie au service des 99 %

C'est le titre du dernier rapport d'OXFAM consacré au partage de la richesse dans le monde. Mais selon OXFAM, on en est loin : « Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale. »

Dans ce rapport, OXFAM montre comment, « en éludant l'impôt, en réduisant les salaires et utilisant leur pouvoir pour influencer le politique » les multinationales et les plus riches organisent une répartition de la richesse qui leur soit toujours plus favorable. Globalement, la situation s'aggrave notamment à cause de la Chine et de l'Inde : « Sept personnes sur dix vivent dans un pays où les inégalités se sont accentuées au cours des trente dernières années. Entre 1988 et 2011, les revenus des 10 % les plus pauvres ont augmenté de 65 dollars par an en moyenne, contre 11 800 dollars pour les 1 % les plus riches, soit 182 fois plus. »

« Partout dans le monde, des femmes et des hommes sont laissés pour compte. Leurs salaires stagnent, mais les grands patrons s’octroient des primes qui se chiffrent en millions de dollars. Leurs services de santé et d’éducation sont réduits pendant que les grandes entreprises et les plus fortunés se soustraient à l’impôt. Leurs voix ne sont pas entendues, alors que les gouvernements se mettent au diapason des grandes entreprises et d’une élite nantie. » (Winnie Byanyima, directrice générale d’Oxfam International)

Et de pointer le doigt vers l'organisation de nos économies qui canalisent la richesse vers un tout petit groupe de très riches. Un petit exemple. Au Vietnam, les travailleuses qui produisent les vêtements pour les grands groupes d'habillement, gagnent un salaire de misère : moins de 1€ de l'heure. Les dirigeants des grands groupes font partie des plus riches. Mais la colère des peuples grandit face aux inégalités croissantes, note OXFAM. C'est ainsi que de nombreux analystes considèrent l'élection de Trump ou le vote du Brexit.

Et ne croyez pas que l'on ne peut rien faire ou que ce type d'organisation inégalitaire est celui qui permet de créer le plus de richesse. OXFAM cite l'exemple de Mondragon : « Le groupe multimilliardaire Mondragón est détenu par ses 74 000 salariés. Tous les membres du personnel reçoivent un salaire décent, car sa structure salariale garantit que les mieux rémunérés ne gagnent pas plus de 9 fois le montant du salaire le plus bas. »

Et ne croyez pas non plus que ces dirigeants doivent leurs fortunes à leurs exceptionnels talents : « l’analyse d’Oxfam montre que plus de la moitié des milliardaires du monde ont hérité de leur fortune ou l’ont accumulée dans des secteurs d’activité où la corruption et le copinage sont monnaie courante. »

« Les gouvernements ne sont pas impuissants face au changement technologique et aux forces du marché. Quand les responsables politiques arrêteront d’être obsédés par le PIB et se focaliseront sur l’intérêt de l’ensemble de leurs citoyen-ne-s, et non de quelques grandes fortunes, un avenir meilleur sera possible pour toutes et tous. » (Winnie Byanyima, directrice générale d’Oxfam International)

A partir de ces constats, OXFAM propose un plan d'action dont les principales mesures sont :

- augmentation des impôts sur la fortune et les hauts revenus de manière à pouvoir investir dans la santé, l’éducation et la création d’emplois ;
- une coopération intergouvernementale afin de garantir des salaires décents et une fiscalité équitable ;
- soutien aux entreprises qui se soucient davantage de leur personnel et de la société que des actionnaires. Et c'est possible ! « Le groupe multimilliardaire Mondragón est détenu par ses 74 000 salariés. Tous les membres du personnel reçoivent un salaire décent, car sa structure salariale garantit que les mieux rémunérés ne gagnent pas plus de 9 fois le montant du salaire le plus bas. »

Source : https://www.oxfam.org/fr/salle-de-presse/communiques/2017-01-16/huit-hommes-possedent-autant-que-la-moitie-de-la-population
Le rapport complet peut être téléchargé à : https://www.oxfam.org/fr/rapports/une-economie-au-service-des-99

Helpdesk

Maxime

L'humanité serait depuis longtemps heureuse si tout le génie que les hommes mettent à réparer leurs bêtises, ils l'employaient à ne pas les commettre.

G.B. Shaw

Un p'tit plus

Manuel Valls en manif à Madrid (France Inter, Charline Vanhoenacker, 11/02/2019)

Lire la suite...