Le fond de l'affaire


 

Qui dit mieux ?

AB-InBev délocalise une partie de ses activités en Suisse, dans le canton de Zoug, sans doute le plus intéressant au monde. Fiscalement parlant. La raison en est simple : le SPF Finance réclame un complément d'impôts


Les activités d'achats mondiaux (cannettes, houblon, ...) d'In-Bev sont partiellement localisées dans une filiale, Ampar, qui bénéficie depuis 2012 d'un ruling fiscal permettant d'exonérer d'impôts les 'bénéfices excédentaires'. Cette disposition dont les PME voudraient bien profiter également, a permis à AMPAR de ne payer que 4 % d'impôts. L'ISI conteste cet accord et réclame plus de 30 millions d'euros d'impôt supplémentaires pour 2015 (bénéfices nets : 73 Mio€).
Notons que la Commission européenne non plus n'apprécie guère ce régime qu'elle juge opaque.
source : http://trends.levif.be/economie/entreprises/ab-inbev-demenage-partiellement-en-suisse/article-normal-632289.html du 21/03/17.

Notons au passage que la délocalisation ne porte actuellement que sur la direction de la société. En fait, les considérations fiscales n'ont rien à voir ici. Les dirigeants d'Ampar souhaitent simplement se rapprocher d'Alexandre Van Damme, l'homme fort d'AB-InBev qui a quitté Bruxelles pour le canton de Vaud. Parce que l'insécurité est trop importante en Belgique.
source : Médor, https://medor.coop/fr/article/le-belge-le-plus-riche-sexile-en-suisse/ du 21.10.2016

Helpdesk

Maxime

Il consacra 14 ans [à ce travail], accumula des milliers de fiches, qu'il classa et répertoria. Il possédait son sujet sur le bout des doigts. Enfin, le moment de rédiger arriva.Il prit place à sa table de travail et mourut. Il mourut en vue de la terre promise, et ne goûta jamais l'amertume d'y avoir enfin abordé.

S. Maugham, Les Quatre Hollandais

Un p'tit plus

Manuel Valls en manif à Madrid (France Inter, Charline Vanhoenacker, 11/02/2019)

Lire la suite...