Le fond de l'affaire


 

Démocratie syndicale : la CSC introduit le tirage au sort !

Et ça a l’air de fonctionner ! Bon, ce n’est pas toute la CSC, seulement une partie des mandats au conseil fédéral du Brabant wallon.

Mais tout de même. La moitié des mandats est concernée. C’est un début. Et même si cela a été parfois un peu difficile, les « élus » regardant de haut ces « tirés au sort », l’expérience est positive : « ...la méfiance initiale […] s’est lentement mais sûrement muée en enthousiasme pour le nouveau modèle qui apporte aux permanents une satisfaction professionnelle bien plus grande que le pouvoir informel qu’en contrepartie ils doivent abandonner. » Cela amène les permanents à changer de rôle : « de leaders d’opinion, ils doivent devenir générateurs de consensus, facilitateurs de l’émergence de l’opinion la plus consensuelle parmi les militants. »
source : Oser le tirage au sort dans la démocratie syndicale, Jean-Marc Sengier in Démocratie n°11 novembre 2018.

Helpdesk

Maxime

L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit.

Aristote