Le fond de l'affaire


 

L'avenir énergétique de la Belgique sera nucléaire jusqu'en 2050 !

Nos très chers ministres de l'énergie (la MR Marie-Christine Marghem au fédéral, la CdH Céline Fremault, le MR Jean-Luc Crucke et l'Open VLD Bart Tommelein au régional) ont décidé de lancer une vaste consultation sur l’important sujet qu'est la politique énergétique.


Nos très chers ministres ont d'abord consulté « une centaine d’acteurs du monde de l’énergie entre le 3 mai et le 30 juin 2017 », soit 2 mois. Ensuite, ils ont consulté la population. Vous ne l'avez sans doute pas vu, mais il y a bien eu une enquête : du 17 octobre au 6 novembre, soit 2 semaines si l'on tient compte des vacances de Toussaint. Et la publicité faite autour de cette enquête fut, disons, discrète. Il n'empêche que 45.000 personnes ont quand même répondu. Sur 11 millions d'habitants.
Tout cela amène inévitablement à se poser la question : le but réel de cette enquête était-il d'avoir l'opinion de la population ou simplement de pouvoir dire qu'on a recueilli l'avis de la population ?

Toujours est-il que Tout Autre Information est en mesure de vous révéler – et c'est un scoop – les conclusions auxquelles arriveront nos très chers ministres : les Belges sont d'accord pour dire qu'on ne peut pas se passer du nucléaire d'ici 2050.
Reconnaissons humblement que cette conclusion n'est pas difficile à découvrir. Les questions posées étaient du genre  « Sachant que l'éolien et le solaire ne peuvent répondre en permanence à nos besoins énergétiques, acceptez-vous des coupures d'électricité ?
Réponses possibles : 1. Oui, tous les jours à certaines heures, 2. Oui, parfois 3. Jamais ». Que voulez-vous qu'il sorte de cette « enquête d'opinion » ?

Sachant cela, faites un petit tour sur le site gouvernemental. Il en vaut la peine : les seules images que vous verrez sont des images d'éoliennes et de panneaux solaires…
Sur la page « consultations » consacrée à la consultation publique, il est précisé que « Le cas échéant, le projet de Pacte énergétique sera affiné sur la base des analyses reçues ». On se demande bien quelles analyses le public a-t-il pu émettre étant donné que la consultation était organisée sous forme de questions à choix multiples !

Vizir

Helpdesk

Maxime

... songeant tristement aux ravages qu'exerce la bêtise quand elle s'aide de l'imagination.

M. Déon, Un taxi mauve

Un p'tit plus

Manuel Valls en manif à Madrid (France Inter, Charline Vanhoenacker, 11/02/2019)

Lire la suite...