Le fond de l'affaire


 

Les Belges ne respectent pas les zones 30 mais sont d'accord pour les étendre
Vias (nouveau nom de l'IBSR depuis sa privatisation en 2016 par le gouvernement Michel et sa transformation en une société dont le RACB détient 60 % des parts !), a procédé à une enquête auprès de 1.000 personnes.
60 % des Belges sont favorables à l'extension des zones 30 dans les centres-villes à condition d'épargner les grands axes mais ... 66 % éprouvent des difficultés à les respecter. En clair : ne les respectent pas. Une des raisons de ce non-respect est la mauvaise signalisation (60 % des répondants)
Par ailleurs, plus de 25 % des Belges vivent dans une zone 30 et la grande majorité (85%) s'en réjouit car cela a permis d'améliorer la sécurité routière (59%), de réduire les nuisances sonores (42%) et de diminuer le trafic de transit (26%).

Une autre option qui a la cote (63% des répondants ) pour ralentir le trafic : aménager les voiries.
(Source : Belga, cité par Le Vif le 30/10/2018)

 

Comment le photographe Sebastião Salgado a permis le reboisement de 700 hectares de forêt au Brésil

La déforestation progresse encore, sans doute, mais ce n'est pas une fatalité et, surtout, il n'est pas impossible réparer les dégâts. L'institut Terra, soutenu par Salgado, le prouve en reboisant 700 ha de fôret.

Implant Files

Dans le cadre de la dernière enquête du Consortium international d'investigation, France Inter publie sur son site une analyse intéressante des pratiques en matière d'implants.
C'est en toute légalité que des industriels mettent sur le marché des implants qui n'ont même pas été testés. Pour commercialiser un produits, il suffit d'introduire un dossier auprès d'un organisme de certification. En France, « dans 96 % des cas, ce dernier ne demande même pas à voir le produit. » Les conséquences d'un tel système : 1.700.000 blessés et 80.000 décès par an dans le monde.

Pétrole et nature, même combat ?

Lampiris a fait parvenir un mailing à ses clients, leur proposant de leur payer la moitié de leur cotisation à Natagora…(voir ci-dessous)

Et en plus, être membre de Natagora permet d'avoir des réductions dans plusieurs chaînes commerciales européennes.

Malaria, bis

Lecteur attentif et assidu du site, vous vous souvenez certainement de l'article « Malaria Business » dans lequel l'industrie pharmaceutique et l'OMS étaient pointés du doigt. Eh bien, nous avons un nouvel exemple.

A votre santé : additifs alimentaires et pesticides

L'équivalent français de Test Achats, l'UFC Que Choisir a passé au crible plus de 300 additifs alimentaires autorisés. Le bilan est inquiétant.
Se basant sur des travaux de l'Agence européenne de sécurité des aliments (AESA), l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l'UFC Que Choisir est arrivée à la conclusion que, sur plus de 300 additifs autorisés, 87 sont à éviter. (Voir : Le Vif, 23-10-2018)

Herbalife, partenaire des Diables rouges: "Des produits aux allégations trompeuses"
Après le chanteur chargé de créer la future chanson des Diables et auquel d'aucuns reprochent ses propos déplacés sur les femmes et ambigus sur la drogue, voici que l'Union Belge de Football se fait remonter les bretelles par la RTBF. Voici l'article publié sur le site de la RTBF :

Service minimum à la SNCB : loi ou sketch ?

C'est la question que s'est posé Olivier Maingain (DéFi) lors des débats parlementaires préalables au vote du projet de loi, tant ce texte est mal torché. Et pourtant il a été voté.

lire la suite

L'avenir énergétique de la Belgique sera nucléaire jusqu'en 2050 !

Nos très chers ministres de l'énergie (la MR Marie-Christine Marghem au fédéral, la CdH Céline Fremault, le MR Jean-Luc Crucke et l'Open VLD Bart Tommelein au régional) ont décidé de lancer une vaste consultation sur l’important sujet qu'est la politique énergétique.

Perturbateurs endocriniens
Le 4 juillet dernier, les EM ont approuvé le projet de définitions des perturbateurs endocriniens, première étape d'une réglementation.

Petit exercice d'information avec l'Afsca

Le 22 août dernier, Trends Tendance publiait sur son site un communiqué Belga sous le titre : « Les produits Lotus aussi retirés de la vente en Belgique »
Le voici dans son intégralité, une fois n'est pas coutume. Avec quelques remarques.

Helpdesk

Maxime

Je ne comprends décidément pas pourquoi il est plus glorieux de bombarder une ville que d'assassiner quelqu'un à coups de hache.

Dostoïevski