Le fond de l'affaire


 

Espagne : Nouvelle faillite bancaire

En juin dernier, la Commission européenne était très fière de pouvoir annoncer la solution mise en œuvre suite à la déconfiture de la banque espagnole Banco Popular, écrasée par des pertes de 3,5Mia€ en 2016. Elle a été vendue pour un Euro symbolique à son principal concurrent, Banco Santander. Les pouvoirs publics n'ont pas dépensé un Euro dans cette opération.

Attentats : on aimerait comprendre.
Madrid, Paris, Nice, Londres, Bruxelles, Berlin, Barcelone … A chaque fois, le traitement des attentats par nos médias met plutôt l'accent sur l'émotion, la dramatisation, pourtant bien inutile, et rarement, pour ne pas dire jamais, sur ces réflexions, analyses ou questions  qui pourraient nous aider à comprendre, et donc à avoir la bonne réaction politique. Et pourtant, au-delà de la légitime émotion que peuvent susciter ces attentats, une réflexion s'impose pour tenter de comprendre les mécanismes qui ont conduit à ces événements dramatiques car on aimerait comprendre ce qui se cache derrière les apparences.

Attentat de Barcelone, la foire d’empoigne de la RTBF.

En raison de l’attentat de Barcelone, ce 18 aout 2017, la RTBF a bousculé ses programmes, lançant une édition spéciale d’information sur La Une vers 18h50, qui s’enchainera avec un JT spécial. À cette occasion, le téléspectateur a pu assister à un traitement édifiant de l’information.

Pourquoi l'évasion fiscale n'est pas près de s'arrêter.

Dans un livre détonnant (Le loup dans la bergerie, Éditions Les Arènes, Paris, 2016), Eva Joly, ancienne magistrate française et actuellement députée européenne, nous retrace la carrière du président de la Commission européenne, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker. En voici quelques aspects.

La réforme de l'impôt des sociétés coûtera de l'argent à l'Etat
La réforme de l'Isoc coûtera bel et bien de l'argent à l’État car le taux d'imposition des bénéfices diminuera significativement.
Le vice-Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) ne s'en cachait d'ailleurs pas : "pour moi, cette réforme peut coûter de l'argent à l'État". D'après le magazine Trends, cette réforme n'est pas renversante. Certains la qualifient même de chipotage. Question de point de vue car le taux nominal (c'est-à-dire théorique) sera quand même ramené à 25% (20% pour la première tranche de 100.000€ de bénéfice pour les PME) à l'horizon de 2020.

Helpdesk

Maxime

Never tell a joke that can lose you a friend. Unless the joke is better than the friend.

Un p'tit plus

Faut-il taxer les pollueurs? (France-Inter, Guillaume Meurisse, 07/11/2018)
Lire la suite...