Le fond de l'affaire


 

Sommes-nous bien informés ?
Voilà une question qui en taraude plus d'un ! En lisant différents organes de presse, de « tendances différentes », avons-nous une chance de pouvoir nous faire notre opinion ? La revue Politique fournit un élément de réponse avec un remarquable article sur la réaction unanimiste de deux des grands titres de la presse nationale face à l'annonce de la grève des chemins de fer.

 Immigration : le grand n'importe quoi !

En juin dernier, Amnesty a publié en Belgique un petit fascicule « 10 préjugés sur l'immigration : arrêtons de croire n'importe quoi ! ». Lecture hautement conseillée. En voici quelques éléments.

Petit exercice d'information avec l'Afsca

Le 22 août dernier, Trends Tendance publiait sur son site un communiqué Belga sous le titre : « Les produits Lotus aussi retirés de la vente en Belgique »
Le voici dans son intégralité, une fois n'est pas coutume. Avec quelques remarques.

Espagne : Nouvelle faillite bancaire

En juin dernier, la Commission européenne était très fière de pouvoir annoncer la solution mise en œuvre suite à la déconfiture de la banque espagnole Banco Popular, écrasée par des pertes de 3,5Mia€ en 2016. Elle a été vendue pour un Euro symbolique à son principal concurrent, Banco Santander. Les pouvoirs publics n'ont pas dépensé un Euro dans cette opération.

Attentats : on aimerait comprendre.
Madrid, Paris, Nice, Londres, Bruxelles, Berlin, Barcelone … A chaque fois, le traitement des attentats par nos médias met plutôt l'accent sur l'émotion, la dramatisation, pourtant bien inutile, et rarement, pour ne pas dire jamais, sur ces réflexions, analyses ou questions  qui pourraient nous aider à comprendre, et donc à avoir la bonne réaction politique. Et pourtant, au-delà de la légitime émotion que peuvent susciter ces attentats, une réflexion s'impose pour tenter de comprendre les mécanismes qui ont conduit à ces événements dramatiques car on aimerait comprendre ce qui se cache derrière les apparences.

Helpdesk

Maxime

Never tell a joke that can lose you a friend. Unless the joke is better than the friend.

Un p'tit plus